Famille de Trévière

Domaine de la Maison de Trévière
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grande reception dans les jardins de la Pioline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mirabelle
Gens de Vitrolles
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : La Pioline
Humeur : Hop hop hop

MessageSujet: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Sam 28 Nov 2009 - 22:05

[Arrivée des invités avant la calèche des mariés]

Voilà bien une heure que mirabelle activait son équipe de serveuse, cuisiniers et autre corps de métier requis pour la soirée. Mirabelle était déjà dans sa robe de soirée. Rien de bien flamboyant mais une coupe qui savait la mettre en valeur malgré la facture de l’étoffe des plus basiques. Vêtue par dessus d’un tablier blanc. Du moins blanc d’origine. Voilà donc une heure qu’elle courrait derrière les gens pour arranger ce qu’il faisait vite et bien souvent de travers. La sueur au front, elle espérait faire un peu plus que demander pour montrer à son seigneur quelle lui était reconnaissant tout de même. Vivre a la Pioline, y’avait pire.
Tout semblait prêt. Elle fit alors sortir les valets pour recueillir vêtements et attribut. Puis l’équipe destinée aux soins des montures. Plus de 30 serviteurs requis en ce soir particulier. Les grilles ouvertes. Elle restait sur le haut des trois marche de la grande porte avec à sa droite Octave, chambellan. Elle ne le regardait pas car elle lui en voulait toujours d’être un si grossier personnage même si toujours un faible pour lui persistait.

Les premiers bruits de sabots se firent entendre. Mimi se débarrassa de son tablier en urgence et le cacha dans un pot de fleur. Il remarqua Octave pouffer et se reprendre. Envie de rire aussi et se redressa. Tira sur sa robe azurée. Et patienta…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estoile
De passage
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Bayeux l'Enchantesse,Ville de l'Amour et de l'Ivresse ^^
Humeur : Gaie - enjouée - rêveuse à ses heures !

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Lun 30 Nov 2009 - 15:04

Bien qu’EStoile étant toujours très occupée par moult choses à faire quotidiennement , elle se rappela qu’elle avait reçue une invitation pour le mariage de ses amis Khaliama et Dahut , c’était avec ces deux noms là qu’elle se souvenait d’eux à Bayeux en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

Attalus son fiancé étant assigné à Dieppe pour diriger son armée personnelle ne pouvait l’accompagner dans ce très long voyage qui l’emmènerait jusqu’en les terres chaudes du sud du Royaume.


Elle loua un cheval plus résistant que sa jument Ysalyne dont la patte boitait suite à un bosquet qu’elle avait mal franchi. Elle le scella et pour plus de liberté de mouvement ne s’encombra pas d’un attelage qui ne lui aurait pas permis de couper à travers les fôrets , de sauter les haies et buissons et qui se serait désarticulé dans les chemins tortueux et très creux voir dangereux. Elle rassembla de quoi se changer en route , pris sa sa robe assortie d’une jolie paire d’escarpins et n’oublia pas d’emmener avec elle une parure assortie d’une broche pour agrémenter le tout. Elle cacha tout ceci bien au bond d’un sac de toile qu’elle mis, dans un autre , puis un autre … enfin une fois ses bagages terminés non sans avoir ajouté de quoi se nourrir pendant plusieurs jours et aussi surtout ne pas oublier le fameux calva normand pour se réchauffer sur les chemins et routes .

ET hhhop-hop-hop la voilà partie par monts et par vaux essayant d’éviter les villages pour aller plus vite et ne s’arrêtant qu’à la tombée de la nuit dans les villes où auberge elle trouvait toujours pour le gîte et le couvert et aussi pour rendre le cheval afin d’en louer un autre .

Du temps maussade et pluvieux et froid de sa Normandie natale , plus elle traversait les régions et se dirigeait en bas du Royaume , plus le temps se faisait plus clément et parfois le soleil la réchauffait et lui rendait son voyage plus agréable . Elle appréciait ses doux moments de répit et se laissait aller cheveux au vent , la bise chaude lui caressant le visage.
EStoile en tant que Templière d’ Aristote était aguerrie face aux longs voyages , elle en avait tellement faits qu’elle avait l’art et la manière de se faufiler partout et d’éviter certains coins dont elle sentait qui lui serait défavorables et de toute manière munie de son bouclier , de son épée et de ses 3 dagues , férue à l’attaque et toujours sur la défensive elle n’avait peur de rien. Aristote son bienfaiteur la protégeait comme il l’avait toujours fait sauf une fois où laisser pour morte elle s’en était pas mal sortie tout de même . Et puis il pouvait bien lui octroyer une escorte spirituelle vu toutes les messes qu’elle faisait en tant que Diaconesse de Bayeux , plus toute l’aide apportée aux nécessiteux où autres personne qui lui demandait sa présence à leurs côtés.

Néanmoins son voyage prit plus de temps que prévu car arrivée à hauteur de la ville de Vienne une manifestation de paysan très revendicatifs de leurs conditions de vie précaire au quotidien . Ils avaient donc barrer tous les chemins et routes de la région qu’ n’était aucunement possible de passer voir très dangereux de le faire.
Estoile attendit donc sereinement leur bon vouloir pour continuer mais elle avait pris un sacré retard et ne savait si elle n’arriverait pas à ce rythme là , à la fumée des cierges et surtout à la fin du mariage de Khaliama et Dahut.

Apercevant au loin l’enceinte gallo-romaine d’Aix elle continua jusqu’à franchir une des portes principales , les gardes lui demandèrent les laisser-passer qu’elle leurs fournit , puis elle se dirigea vers la cathédrale. Beaucoup de gens simples , de manants ,de badeaux même de marchands étaient là mais pas de mariés en vue . Elle posa pieds à terre , accrocha son cheval à un anneau incrusté dans le mur et paya grassement un gamin de quinze ans pour qu’il lui garde le tout. Elle pénétra dans le lieux saint mais ne vu âmes qui vivent , le mariage était donc terminé … que faire pensa-t-elle ?

En premier elle s’agenouilla et pria le Très-Haut pour le remercier de l’avoir conduite saine et sauve jusqu'à cette lointaine contrée. Elle pria aussi pour tous les siens , famille , ami(e)s et relations , pour tous ceux qui avaient rejoint l’acadie (paradis) il y a peu et les autres aussi qu’elle avait tant aimé et qui étaient disparu depuis longtemps ; elle pensa à toutes ses ouialles de Bayeux et aussi particulièrement à son fiancé Attalus qui lui manquait tant en ces moments de solitude. Ses prières terminées, elle alluma un cierge et le posa parmi les autres puis elle se signa avant que de quitter la Cathédrale.

Elle rejoignit son cheval et demanda au gamin s’il connaissait le domaine de la Trévière , ne sachant pas trop il demanda le renseignement à un autre homme posté là ;


Bin l’ bonjour m’dame , oui alors vous sortez d’Aix et patati – pattata avec son jargon de paysan à l’accent appuyé il la renseigna au mieux sur la route à prendre mais EStoile n’était pas convaincue …. Aussi, elle retourna devant le poste de garde et redemanda le même renseignement et là le garde prit un parchemin et lui fit un dessin des voies à prendre. Voilà qui était mieux et surtout plus clair. Elle lui donna la pièce et le salua :

Garde je vous remercie beaucoup cela va bien m’aider , j’en suis certaine !

L’homme lui fit un grand sourire ravi à son tour :

Mais c’est moi qui vous remercie Ma dame , à qui ai-je l’honneur ?

EStoile de Saint Ursin du Mont Saint Michel , Diaconesse de Bayeux en Normandie , Messire , bien le bonjour chez vous , sur ce je vous laisse.

Ah , il lui aurait bien offert une choppe à la donzelle si elle n’avait pas été si pressée de repartir …. jolie , avenante, aimable gentille ,souriante ; elle lui avait tapé dans l’œil et ça occuperait bien ses pensées jusqu’au soir si ce n’était plus.

EStoile étudiait le parchemin et en suivit exactement le tracé. Au détour d’une route empierrée , perchée sur le haut d’une colline , elle le vit l’imposant Domaine de la Pioline signifié par son oriflamme battant au vent. Elle descendit donc à brides abattues le peu de distance qu’il lui restait à faire puis ralentit pour se cacher derrière un bosquet et pas loin d’une rivière qui avait son lit dans le coin .Elle se posa et procéda à des ablutions afin de se débarrasser de la poussière des chemins pour être plus convenable et présentable . Habituée aux voyages , elle avait toujours ce qu’il fallait pour cela . Une fois bien lavée , parfumée et rafraîchit de partout , elle s’enfila une rasade de calva puis s’habilla de sa robe de cérémonie puis s’en alla doucement vers l’entrée principale du domaine , là un des gardes l’arrêta :


Ma Dame s’il vous plait avez-vous un document à me présenter ?

Cherchant dans sa poche où se trouva plié en quatre ce que le garde quémandait


Oui Messire le garde … lui tendant l’invitation … voici :

C’est parfait Ma Dame je vais demander à un écuyer de vous conduire à la grande pièce des festivités .

Aussi c’est accompagné d’un jeune enfant qu’elle arriva au lieu dit parle garde. Elle remercia l’enfant de son dévouement en lui donnant un écu et lui demanda :

Peux-tu emmener ce cheval aux écuries et le restaurer car il en a grand besoin. Le jeune s’exécuta et non sans lui avoir laisser tout son barda à terre. Elle prit alors ses sacoches et les posa plus loin sur une table qui trônait là , puis s’avança et toqua à la porte , un jeune femme vient lui ouvrir :


Bonjour Damoiselle je suis une amie des mariés , aussi vous pouvez annoncé qu’EStoile est arrivée.

Saint Ursin attendit patiemment dans le corridor que suite soit donné à sa demande .


Dernière édition par Estoile le Lun 30 Nov 2009 - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirabelle
Gens de Vitrolles
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : La Pioline
Humeur : Hop hop hop

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Lun 30 Nov 2009 - 17:00

Mimi accueillit avec grand sourire la Dame qui se présentait a elle.

Mais entré donc. Les époux ne sont pas encore de retour mais ne serait tarder. Je vais vous apporter une petite collation si vous le desirez. Aussi j'informerai sieur Octave de votre présence qui se chargera d'entretenir mon seigneur a son arrivée.

Elle laissa une pause, le temps de prendre un petit plateau de fruit qu'elle apporta puis repris.

Si vous desirez rester ici vous trouverez des chambres a votre disposition a l'étage. Elles sont normalement tout également préparé. Mais si vous avez quelconques caprice n'hesitez pas, les filles vous aideront.


Mimi tout bonheur resta aupres de la Dame de Saint Ursin dans l'attente des autres invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estoile
De passage
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Bayeux l'Enchantesse,Ville de l'Amour et de l'Ivresse ^^
Humeur : Gaie - enjouée - rêveuse à ses heures !

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Lun 30 Nov 2009 - 17:18

Citation :
Mais entré donc. Les époux ne sont pas encore de retour mais ne serait tarder. Je vais vous apporter une petite collation si vous le desirez. Aussi j'informerai sieur Octave de votre présence qui se chargera d'entretenir mon seigneur a son arrivée.

Si vous desirez rester ici vous trouverez des chambres a votre disposition a l'étage. Elles sont normalement tout également préparé. Mais si vous avez quelconques caprice n'hesitez pas, les filles vous aideront.

EStoile trouva le jeune femme charmante et qui savait déployé beaucoup de prévenance dasn l'accueil qu'ellelui avait réservé:

Et bien ja vais faire comme vous m'y conviez , me retaurer me fera le plus grand bien après toutes ces routes et ces chemins si tortueux et je vous avoue aussi que si des chambres sont mises à disposition des invités je veux bien m'intaller dasn l'une d'elle. Merci de votre accueil , je vais picorer en attendant l'arrivée des mariés !

Et Estoile prit un fruit gorgé de soleil de ces régions du Sud qui fleuraient bon d'autres sensations que le froid hivernal qui lui s'installait durement en Normandie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave
De passage
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Lun 30 Nov 2009 - 18:01

Pouom Pouom Pouom pompom.

Octave... Aaaaah Octave!!!! Toujours de bonne humeur celui la. Il tapait du bout du pied le sol en Pouompomant dans ses joues. A ce demander comment le seigneur de Vitrolles avait fait jusque la pour voir qu'il n'était qu'un tire au flanc toujours a coté de la plaque. Toujours est il que le père Octave. mains jointes dans le dos patientait en ...... Pouompomant toujours autant.... sur le seuil de la porte.

Il venait de voir passer la première invitée. Une dame. A son passage le flambeur qu'il est avait fait torse bombé, dos galbé et gorge tendu pour la laisser passer... le tout avant de retomber lâchement les épaules et laisser partir la bedaine en avant une fois la noblesse passée.

Ce que personne ne sait, c'est que l'Octave était plus tôt bas. Comme en musique, on en déduit que l'instant est grave... Bon ! pas qu'il voudrait annoncer a Mimi qu'il était enceinte, mais simplement qu'il n'arrivait pas a l'oublier. Non rien ne pourrait le faire oublier cette instant magique ou il eu la chance de l'embrasser a la lueur d'un feu de cheminer, réchauffant leurs corps enlacés. Enfin avait il vraiment percuté qu'elle etait ronde comme pas deux car elle venait de se séparer d'un jardinier ?
Mais pour Octave cela etait tout un drame. A chaque instant lorsque son travail ne demandait pas un claquement de talon et l'annonce d'une arrivée. il broyait du noir en .... pouompomant a voie basse.

A nouveau, des chevaux arrivèrent dans l'allée de la Pioline. Octave prit son allure travaillée tout au long de sa longue experience professionnelle de plus de six mois trois jour et sept heure trente trois a vue de nez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
istanga
Maison de Trévière
avatar

Messages : 674
Date d'inscription : 24/06/2009
Humeur : Fluctuante

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 1 Déc 2009 - 8:59

Muad'dib m'a menée tambour battant jusqu'à la ferme des Poutargues, non loin du château de Pioline. J'attends Darius que j'ai semé. Sans aucune gloire d'ailleurs, sa mule est une vraie carne, et ce n'est guère qu'une mule.

Et le voila, maugréant, Sharpey accroché à son cou.


Alors, bad pesar! On imite les escargots?


Je ris tandis qu'il hausse les épaules, gamin blasé accablé de mes moqueries.

Nous arrivons à La Pioline, menons nos montures aux écuries. Exceptionnellement, je laisserai au valet le soin de bichonner mon cheval. Je dois aller vérifier que le crétin de Gudule que Samuel m'a offert pour m'aider à m'occuper du chenil a bien fait son travail.

Apparemment, il a compris les ordres que je lui ai transmis, assortis de multiples menaces de tortures s'il ne répondait pas à mon attente, et c'est satisfaite que je me dirige, toujours suivie de Darius, vers l'entrée du château.

Mirabelle, la bonniche en chef, est là qui officie. Je passe devant elle en la saluant, je la trouve un peu rouge et suante... je suis sûre qu'elle manque cruellement d'autorité. Il faudra que je la prenne en main, si j'y pense.

Salâm, Mirabelle! Je vais dans ma chambre me changer, à tout à l'heure.

Je lui glisse à l'oreille :

Et n'hésitez pas à hausser la voix pour vous faire obéir, promettez des séances de fouet...

Darius sur mes talons, il me prend dans l'escalier une soudaine envie de chanter. Ce que je fais, à tue-tête, provoquant un fou rire chez le gamin.

J'ai fantaisie de mett' dans not' vie
Un p'tit grain de fantaisie
Youpi, youpi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleagre

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 08/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 1 Déc 2009 - 11:38

Long le trajet... Long long quand même... Fort heureusement le soleil semblait suivre la course du jeune homme... Ou peut-être était-ce l'ensoleillement bien connu du Sud du Royaume...
Wakhan trainait du sabot. Il n'avait jamais eu à porter son maître aussi loin... Et pourtant il en avait fait des voyages le canasson...

Tout en laissant l'animal tracer sa route, Mel sortit de sa besace le parchemin qu'il avait reçu... Beau pigeon... Belle journée... Mais déjà beaucoup moins simple d'annoncer son départ... Et ce pour si longtemps... Fallait pourtant qu'il aille féliciter son Excellence et son époux quand même...
Donc, la lettre... "Nous convions... Festivités... Seigneurie de Vitrolles..." Hum... Seigneurie de Vitrolles... Mauvais point pour le Lieutenant... Son sens de l'orientation était si développé qu'il serait étonnant de ne pas le retrouver à des lieux du rendez-vous... Il trouverait bien... Espérait-il...

Le voyage se fit sans réelles embûches, si ce n'est quelques marauds un peu trop vindicatifs qui ne se doutaient pas le moins du monde de l'homme en face duquel ils se tenaient... Pas le moment de le ralentir... Il avait plus urgent.
On lui indiqua le chemin le plus court pour atteindre le Domaine... Et arrivé à bon port Mel se demandait ce qu'aurait été le chemin le plus long...

Mais il était là, et du premier coup ! Fallait bien lui louer ce fait au moins... Pas de détours, d'énervement et de tirage d'encolure, il était sur les terres recherchées.

Il avisa une petite auberge le long de la route principale...
Laissant son cheval aux bons soins d'un écuyer il entra dans la masure, commanda de quoi étancher sa soif ainsi qu'une chambre... Après un voyage si ardu qu'avait été le sien, il était nécessaire qu'il se change... Et qui enlève la crasse et la poussière...

Braies noires, ceinture à la boucle argenté, chemise rouge sombre et bottes de cuir vinrent parfaire son accoutrement.
Il enfila sa cape de velours, glissa une dague au pommeau ouvragé à l'intérieur de sa botte droite, puis posa son chapeau sur ses cheveux bruns. Ne manquaient plus le pendentif de sa défunte compagne autour du cou et le voilà fin prêt...

Il déposa quelques écus sur le comptoir, remercie chaleureusement le tavernier puis regrimpa sur la bête... Direction la demeure des jeunes mariés.

A son arrivée on le laissa entrer après qu'il eut décliné son identité, Wakhan avançant au pas dans la vaste cour principale. On vint de suite s'occuper de l'animal et Mel monta les quelques marches qui le menèrent à l'entrée, sa besace sur une épaule.

La masure était grandiose... Décorée avec goût, sans exubérance... Ses pensées menèrent le jeune homme le long des tapisseries, invitant son esprit à suivre le dédale des couloirs, à virevolter le long des lustres qui pendaient au plafond... Et complètement oublier de se présenter, jusqu'à faillir renverser une Dame qui s'avançait vers lui, un grand sourire sur les lèvres.

Un sourire vint à son tour éclairer le visage du jeune homme.


Bonjour !

J'ai reçu... Il farfouilla dans sa besace et en sortit un parchemin qu'il tendit à la jeune femme... cette invitation...
Me voici donc... Meleagre, Lieutenant de Rouen et Vice Chambellan de Normandie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timonstre

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 08/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 1 Déc 2009 - 16:57

Le voyage fut long et ardu... bien des choses s'étaient passées... mais elle était sereine et heureuse de venir partager un moment avec des amis... elle ne devait surement point être la seule Normande qui avait fait ce long chemin pour pouvoir venir félicité les nouveaux époux... Ne pouvant quitter la Normandie que très rarement dû à ses diverses tâches... elle n'avait point pu faire le voyage pour assister au mariage... par chance pour elle... elle avait au moins eu la chance de s'évader de la Chancellerie Normande pour venir participer aux festivités qui se dérouleraient après le mariage...

Elle se déplaçait de moins en moins rarement sans les enfants... mais elle savait que le voyage serait long... elle avait donc pris sur elle de les confier encore une fois à son Majordome Nestor... Ganath toujours aussi silencieux l'accompagnait... il faut dire que l'un comme l'autre avait promis de ne plus partir sans l'autre... serment qui n'était point difficile à tenir si ce n'est qu'à la Confrérie quand elle allait à tes rencontres avec ses conseillers... au Conseil Ducal pour discuter de diverses choses... mais aussi à la Chancellerie... elle sourit à l'idée d'y voir Ganath d'ailleurs... il était bavard qu'avec elle ou presque... militaire avant tout... il avait appris à écouter et à suivre... elle s'était habituée à ses silences... mais elle devait avouer qu'elle aimait de beaucoup écouter sa voix...

Il était donc partie de leur Manoir sous un charmant soleil... ce qui facilitait et de beaucoup le voyage...

Comme toujours Tim avait monté son étalon noir... quelqu'un qui le voyait pour la première fois se demandait toujours pourquoi une Dame aussi frêle que Tim le montait... mais il faut dire que les apparences sont souvent que bien trop trompeuse... elle savait manie l'épée comme peu de femme... et avec une certaine agilité... il faut dire qu'elle prenait maintenant l'habitude de s'entraîner avec son fiancé...

Lorsqu'ils arrivèrent finalement à dans la ville mentionnée... Tim remercia grandement Aristote que la carte qu'il avait reçu soit claire... Rien n'était plus décourageant... que d'essayer de comprendre une carte... illisible... avec des routes sans bon sang et en plus... incompréhensible...

La Tim avait revêtu une tenue de voyage... et avait caché une houppelande dans une de ses saccoches de voyage... non mais on se présente pas à une réception en braie tout de même... Il était arrivée un peu plus-tôt en journée justement pour pouvoir se baigner... se reposer un peu... faut pas ressembler à des morts-vivants tout de même... non mais l'apparence est primordiale quand même... elle avait donc coiffé sa longue chevelure blonde... elle la laissa d'ailleurs cascader sur ses épaules... elle avait revêtu sa houppelande et remplacer ses grosses bottes par des chausses ajustées et de la même couleur que sa houppelande... bon... ceinture... col... bustier... ah oui ... les bas... la toque... bon avions-nous tout... ah non surtout pas la cape de voyage... bah tant pis... on en met pas...

Son ange la regarda encore une fois avec un grand sourire... ah lui... qu'est-ce qu'il aimait la voir bien mise... bah voilà... c'était fait... il avait aussi fait un brin de toilette et changer ses vêtements... c'est donc tout sourire qu'ils quittèrent l'auberge... quand tout à coup...


Mon coeur... il me semble que tu as les mains légères... aurais-tu oublié le cadeau de mariage à l'intérieur???

Voyant Ganath partir en courrant... elle se mit à rire... à oui... il avait bien oublié... ouf on était pas partie... un palefrenier avant rafraîchit leur monture et nettoyer les selles... fallait tout de même pas salir leur beaux vêtements... c'est ainsi qu'ils arrivèrent à destination... Ganath descendit en premier pour aider Tim à descendre... non mais quelle idée de mettre une houppelande à cheval...

Elle s'avança donc et on la dirigea vers des jardins... elle y découvrit alors... amis... diplomates... et bien des inconnus... elle savait que son ange détestait d'être trop entouré... et oui... il aimait mieux rester avec ses soldats... ou sa famille... bien grande maintenant... peut-être qu'un jour... il se sentirait un peu moins perdu dans les grandes foules... cela restait à voir... mais il faisait toujours un million d'effort et il accompagnait toujours sa Tendresse... même s'il savait que bien des gens lui étaient et resteraient surement inconnus... mais l'effort y était et pour cela... Tim lui en était toujours aussi reconnaissant... s'avançant alors vers les autres... tenant la main de son fiancé... elle les annonça à une Dame...


Bien le bonjour... je suis Timonstre, Chambellan de Normandie et Grand Maistre de la Confrérie du Loup d'Argent... la mariée nous a invité... et voici mon fiancé Ganath, Capitaine de la Confrérie du Loup d'Argent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enored
Sénéchal du Sagittaire
Sénéchal du Sagittaire
avatar

Messages : 2155
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 37
Localisation : Bientôt à nouveau en mer
Humeur : Protect me from what I want ...

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 1 Déc 2009 - 18:22

La rouquine les avait vus sortir tous deux, radieux. De son poste d'observation elle n'avait pas bougé. Elle aurait voulu aller vers eux, les féliciter mais ... mais il y avait un mais ... Un homme d'église dont elle ne voulait surtout pas croiser la route. Aussi, la rouquine disparu dans la ruelle d'où elle venait pour retrouver son cheval et retourner à Vitrolles. La nuit ne tarderait pas à tomber et il serait bientôt temps de partir. Sourire amer sur les lèvres alors qu'elle passait les grilles du domaine en saluant les gens à l'entrée. Ils s'étaient habituée à elle, et elle à eux, trop peu être. La vie Provençale lui avait fait oublié qu'absolument rien n'était acquis, surtout avec son caractère bien trempé...

Elle prit la direction de son petit pied à terre avec le doux espoir de le retrouver un jour. Soupire. Arrivée à la porte, les filles l'attendaient. Elle descendit de cheval arrivée à leur hauteur et les trois amies se dirigèrent vers le lieu des noces, passant par le jardin. L'air était encore doux, rien à voir avec la pluie incessante qui noyait son Irlande natale à cette période de l'année. Laissant leurs chevaux aux bons soins d'un des hommes d'écuries présent, lui précisant qu'elles ne tarderaient pas à le récupérer, la rouquine s'enquit de son ami et de sa douce épouse. Elle n'avait qu'un seul regret, ne pas avoir eu le temps de mieux connaitre Khali ... peut être qu'un jour.

La pirate se composa un visage impassible, elle ne voulait rien montrer, et surtout pas les regrets de devoir les quitter tous. Seul son regard pouvait, pour qui la connaissait, trahir combien il lui coutait à cet instant précis de quitter la Provence la nuit même...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ricalisa

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 1 Déc 2009 - 23:23

[quelques jours avant la cérémonie]

Macsyl, Manuemacsyl et Ricalisa avaient entreprit ce long voyage pour voir comme il se doit Dahut et Khaliama.
Pour Manue, la marraine de Khali, il était impossible de rater le mariage de sa filleule, quelle genre de marraine ferait elle...

Manue avait dans son regard une certaine inquiétude, l'inquiétude de ne pas arriver à temps, en effet il fallait encore s'arrêter à une auberge pour récupérer un peu, afin de ne pas arriver avec des poches sous les yeux et un air de malade...
Il fallait aussi se changer se rendre présentable, changer de toilette ...Ainsi que manger pour ne pas arriver avec l'estomac criant famine...
Puis trouver le lieu des festivités ...
Enfin, tant d'inquiétude dans l'esprit de la belle Manue.


[ le jour de la cérémonie ]

Les 3 normands avaient bien...comment dire...souffert ! Complètement perdu dans cette région qu'ils ne connaissaient guère, ils avaient dérangé plus d'une vingtaine de personnes pour trouver leur chemin, heureusement qu'ils avaient passer une agréable nuit dans une auberge bien entretenu, qu'ils ont pu dormir au chaud, se laver, et se préparer au mieux.

Ricalisa et Manue, avaient de belles longues robes claires, Macsyl un costume sur mesure et distingué.
Malheureusement pour eux ils avaient prit trop de retard pour arriver à la cérémonie, il fallait penser à rejoindre le lieu des festivités directement...


ENFIN ! Les voilà arrivés ...

Les lieux étaient paisibles et agréable à la vue. Les chevaux prient en charge, les cavaliers normands se présentèrent.


Je suis Ricalisa, Voici Macsyl et sa femme Manuemacsyl nous venons de Normandie, voici nos invitations...




HRP : Pour des raisons technique ljd Manue et ljd Macsyl ne peuvent acceder aux forum, je me charge donc avec leur autorisation de les faire interagir ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flore
antiquité avec ou sans valeur


Messages : 1519
Date d'inscription : 21/07/2009
Localisation : Gascogne

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mer 2 Déc 2009 - 10:37

Ah quelle belle cérémonie ! Qu’est-ce qu’on s’éclate en Provence. Flore ne regrette pas d’être venue. Evidemment, ça dépend de qui l’accompagne. A l’église, rejointe par sa sœur, cela ne pouvait qu’être plaisant.
Elle avait retenu ses larmes lors des passages d’émotion intense, se concentrant sur les activités de Sharpey, le petit singe. Par pudeur mais aussi parce qu’elle craignait un regard noir de son aînée pas vraiment du genre sentimentale.

Avant de se rendre au Château de la Pioline pour les festivités en l’honneur des jeunes mariés, Flore fait halte à l’auberge aixoise où elle loge pour changer de tenue. Ceci est le compromis qu’elle a trouvé pour surmonter son hésitation dans le choix entre deux de ses houppelandes.
Pour la cérémonie religieuse, elle avait choisi une couleur sobre. Une robe beige, le blanc est réservé à la mariée, décorée de broderies carmin. Pour la réception au château, elle opte pour une houppelande cyan confectionnée dans un tissu souple afin de profiter au mieux des activités prévues pour l’occasion.
Prévoyante, elle avait pu s’arranger avec l’aubergiste pour que son fils l’emmène au château en carrosse. Oh, rien de somptueux. Elle ne sait d’ailleurs pas comment ils l’ont obtenu. Vu son état, elle imagine que c’est de la récupération et une remise à neuf « maison ».
Quoiqu’il en soit, ça roule et lui évite de se déplacer en robe à cheval.

Les gardes à la herse la reconnaissent de suite et elle arrive dans la cour où elle propose à son cocher improvisé de se restaurer aux cuisines. Un petit mot d’explications à Mirabelle, déjà venue à sa rencontre, et voila le jeune homme pris en charge.
Elle constate que la dévouée gouvernante prend son travail très à cœur. Un peu nerveuse d’ailleurs.
Flore ne peut s’empêcher de la taquiner un peu :
Bonjour Mirabelle ! Je suis Flore de Lendelin, la cousine de Samuel. La grande salle de réception se trouve toujours au même endroit ?

Avance en riant. Une vraie gamine, c’est sans doute ce que pense son interlocutrice. Autour de la grande table, les serveurs passent d’un convive à l’autre et veillent à ce que personne ne manque de rien. Flore aperçoit sa sœur au milieu des inconnus, qui ne le resteront pas longtemps souhaite-t-elle vivement, et la rejoint.

Voila, voila, j’arrive. Bien remise de tes émotions à l’église ?

Elle jette un regard distrait au jardin, où elle voit avec plaisir qu'Enored est aussi de la fête. Oula, les oreilles de l'intolérant archevêque risquent de siffler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farwen
Dame d'honneur
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 45
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mer 2 Déc 2009 - 21:43

Flore! hey FLORE!!!

Farwen est arrivée, une fois de plus juchée sur l'âne de l'aubergiste - c'est qu'elle va finir par s'y habituer...
Et qui apperçoit-elle juste devant elle descendant d'un carosse brinquebalant? Flore, sa copine poutreuse!
Elle oublie de réfléchir et se lance à sa poursuite en s'époumonant.

Elle a beaucoup réfléchi, Farwen, avant de se décider à venir : après tout elle est enceinte du maitre de maison et elle vient pour fêter ses noces avec une autre... une autre oui mais une vraie dame, et Farwen espère que tout se passera bien.
Du coup entrer dans cette immense maison accompagnée de son amie lui semble être une idée lumineuse. et tant pis si tous les invités déjà présents l'ont entendue hurler!

Elle saute donc au bas de l'âne, toujours aussi placide, relève les bords de la houppelande grise dont elle est si fière, et se met à courir après son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleopatre2
Maistre du Haras
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : Sur les chemins
Humeur : Amoureuse

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Jeu 3 Déc 2009 - 20:39

La cérémonie terminée... Les époux étaient montés dans une nouvelle calèche marquée des initiales de Khali et de Samuel... Mais avant... son amie avait lancé son bouquet dans la foule, un peu dans sa direction... Elle ne voulait surtout pas l'attraper... et avait sourit quand une jeune fille le prenait en sautant de joie.

Et elle était partie, seule , dans la calèche qui les avaient amené toutes deux... Le retour au domaine s'était fait rapidement , et en silence. Cléo étant perdue dans ses pensées. Se demandant, maintenant, quand elle allait rentrer dans sa Normandie. Elle n'était pas pressée.... en fait, rien ne l'y attendait... des amies, peut etre... des ennemis surement.

Mais, pour l'instant, il y avait la fete... Et avant de cse rendre dans le parc... elle était passée dans sa chambre remettre un peu d'ordre dans sa tenue, et aussi.... et enfiler quelque chose de plus chaud.

Elle avançait a grands pas... sa houppelande volant au vent... A son arrivée, elle vit que bien du monde était déjà la... entre autre la Chambelland et le Vice Chambelland de Normandie. Ils avaient fait le chemin pour participer à la fete. Et elle se dirigea vers eux pour leur souhaiter la bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flore
antiquité avec ou sans valeur


Messages : 1519
Date d'inscription : 21/07/2009
Localisation : Gascogne

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Jeu 3 Déc 2009 - 21:33

Farwen a écrit:
Flore! hey FLORE!!!

Se retourne et voit arriver Farwen au triple galop. Sourit Farwen ! Va à sa rencontre et lui fait la bise. Quelle entrée fracassante. Suis-moi, je vais te présenter ma soeur.
Accompagnée de son amie, Flore retourne dans la grande salle Voici Istanga, ma soeur aînée. Le petit garçon, c'est Darius. Son ... euh ... comment pourrait-on définir Darius par rapport à toi, Istanga ? Rit
Je te présente Farwen. Tribun de Toulon et poutreuse kamikaze à ses heures perdues. Très prochainement, mousse sur mon nouveau bateau ! conclut-elle fièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farwen
Dame d'honneur
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 45
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Jeu 3 Déc 2009 - 21:52

Flore a écrit:
Très prochainement, mousse sur mon nouveau bateau

Farwen sursaute hein quoi? qui? moi? sur un bateau?
elle secoue la tête violemment, recule et verdit rien que d'y penser
ah non, non, ça c'est pas possible....

elle tente de se reprendre et sourit à la belle brune à côté de Flore
heu... pardon... je ne savais pas que Flore avait une soeur...
bonsoir dame Istanga, bonsoir Darius. Je suis donc Farwen, et je suis également enchantée de vous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
istanga
Maison de Trévière
avatar

Messages : 674
Date d'inscription : 24/06/2009
Humeur : Fluctuante

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Ven 4 Déc 2009 - 10:54

Je me pare d'une simple robe faite de voiles rouges sur lesquels des doigts agiles ont brodé, au fil de soie rouge, des frises de lions. Superposés et habilement drapés, ils suggérent sans rien montrer. J'ai juste passé à mes poignets quelques bracelets d'argent martelé, achetés à des artisans d'un petit village, près de Samarcande. J'ai longuement brossé mes cheveux jusqu'à ce qu'ils brillent d'un reflet d'ébène, étiré mon regard d'un trait de khôl, glissé une goutte de parfum musqué au creux du bras.

Suivie de Darius, chien fidèle, je descends l'escalier pour rejoindre les invités et tombe sur ma soeur. Directement dans le vif. Elle me présente une amie, Farwen.

Je m'incline légèrement, main sur le coeur, à la mode, à la mode, et lui fais les salamalecs d'usage, à la mode de chez nous.


Salâm, Farwen! Pour l'instant, enchantée également de vous connaître.

J'esquisse un petit sourire, puis réponds à ma soeur :

Darius? il est beaucoup de choses... mon déversoir à bile, ma tête à claques, mon esclave, le fils que je n'ai pas, une écoute sans faille, mon compagnon de fortune et d'infortune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Maison de Trévière
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 04/12/2009
Localisation : Derrière Istanga
Humeur : Fluctue selon l'humeur d'Istanga

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Sam 5 Déc 2009 - 10:20

Le gamin s'est fait tout beau. Il a troqué son sempiternel chapeau pour un turban savamment disposé, retenu par une épingle à tête de tigre, enfilé un pantalon blanc bouffant, et une chemise noire, ceinturée de cuir. Attaché à sa taille par des lanières de cuir, son sabre d'apparat fait miroiter les veines de son acier damassé. Istanga l'a un peu aidé à se préparer, et il se pavane, tel un paon.

Son regard sombre et velouté rencontre celui de Farwen et, s'inclinant mieux et plus bas qu'Istanga, pose la main droite sur son coeur et la salue.

Darius. Nooukèré khâksâré chumâ-èm *, dit-il, s'inclinant de nouveau.

Se tournant vers Istanga, il ose ajouter :

Toi oublier moi musicien, moi poète, grand poète!



* Je suis votre très humble serviteur.
J'écris en phonétique, comme ça on a le son
drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 8 Déc 2009 - 23:09

Agadir avait revêtue sont plus beaux des costumes pour la grande réception,il arriva comme à sont habitude en retard,mais bon au moins il étais la,pas comme à l'église,pensif il avança puis entra dans le jardin,il vit plusieurs membre de la famille,Agadir avait pas trop le morale en ce moment il alla s'asseoir sur la première chaise qu'il vue,comme tout le temps il regarder tout le monde discuter ce disant qu'il allez les rejoindre, faire plus ample connaissance avec certain qu'il n'avait jamais eu l'occasion de parler,il étais vraiment heureux pour sont père et khali, un mariage c'est vraiment quelque chose de beaux,il vit une courtisane passer à c'est coté avec un plateau ou dessus il vit quelque verre il l'interpella ..

La regardant il lui dit, s'il vous plait,la courtisane ce dirigeât ver lui,Agadir pris un verre sans oublier de la remercier,car tout le monde qui étais dans ceux châteaux étais vraiment gentil ou il ne serrais pas la ..

Merci beaucoup chère dame,

Puis il bue sont verre tranquillement ..
Revenir en haut Aller en bas
Pherea



Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Jeu 10 Déc 2009 - 9:20

Pherea s’était faite élégante pour se rendre au domaine de la famille de Trévière et Seigneurie de Vitrolles. Elle avait abandonné ses vêtements gris pour une jolie robe pourpre, du temps où elle se faisait jolie pour son fiancé. Puisque les voyages habillé de la sorte n’était pas des plus confortables, la fée avait tout prévu… elle s’était rendue la veille dans la ville la plus proche et avait dormie dans une charmante auberge, où normalement, son amie Fildaïs aurait du la rejoindre… Mais au matin de la cérémonie, toujours pas de blonde à l’horizon… alors la brune avait prit la route vers le domaine, espérant qu’il ne soit rien arrivée à son amie et qu’elle la retrouverait vite parmi les invités de Khaliama. Car c’est bien pour Khaliama que Phe se rendait si loin de sa commanderie. Sa sœur, d’armes, mais un plus que cela aussi. Son amie Khali, adorable brunette, Blanche depuis toujours et pour toujours dans le cœur de beaucoup. C’est le fiancé qui en avait de la chance. Des perles comme celle-là, on en trouvait pas dans toutes les mers.

Traversée de la campagne alentour, chevauchée amazone et voici la fée devant la grande demeure. La Blanche s’était annoncée, présentée et avait été conduite là où les nombreux invités étaient déjà réunis. Un peu intimidée, la noiraude ne connaissait personne et ne voyait pas sa Fil. Pas de Khali en vue non plus. Il faudra donc attendre un peu pour discutailler un peu ! A moins qu’elle ne trouve parmi les présents un compagnon de plaisant bavardage.
La fée s'approcha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khaliama
Matriarche, Comtesse d'Astarac
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 01/07/2009
Localisation : En guerre dans le DR Françoys
Humeur : Carpe diem

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Jeu 10 Déc 2009 - 23:32

Samuel et Khaliama avait pris route pour rejoindre le domaine.. . une petite halte fut faîte sur un chemin bifurqué leur permettant de se dégourdir les jambes tout en leur permettant de voir les invités se diriger vers Vitrolles. (Eh ben oui alors ! se promener et observer en papotant ne veut rien dire d'autres pfffff Very Happy ).

Ils reprirent route enfin (ah bah oui ! vin diou depuis le temps !) pour rejoindre tout le petit monde qui les attendaient.. (faut reconnaître qu'ils ont pris leur temps mais ça c'est le régime provençal ... doucement le matin et pas trop vite le soir).

Elle discutait sagement de son futur retour en Normandie et lui de ses obligations provençales ... la tête au creux de son épaule... lorsque la voiture passa les grilles de La Pioline... elle eut un léger sourire en découvrant illuminer comme au soir de son arrivée l'allée et la maison... un profond soupir de bonheur vint le serrer plus doucement...

Ils furent déposés devant les marches et déjà, ils entendaient nombres de voix...alors la normande dans un élan passa devant son époux pour ouvrir la portière et lui tendit la main. La boulangère avait un sourire malicieux à la facétie qu'elle venait de lui faire. Mais qu'importe à la situation taquine, ils leurs fallaient faire honneur à leurs invités à présent. Elle lui tira la langue et d'un mouvement de tête l'invita dans la demeure d'un certain seigneur de Vitrolles....

_________________
[En reconstruction]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fildaïs



Messages : 1
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Ven 11 Déc 2009 - 0:58

La blonde était d’une humeur de loup, elle traîna son œil torve sur son reflet dans le vieux miroir de l’auberge où la petite avait eu à peine le temps de se préparer, elle avait son minois des mauvais jours. Elle était encore en retard, ça en devenait une manie agaçante, et pourtant Fil avait bien essayé de partir à tant, de régler ses affaires au Poitou en temps et en heure, et même avait loué un cheval pour qu’il soit plus frais et plus endurant que sa jument qui avait un peu morflée en Touraine. Bien mal lui en avait pris, ce fichu équidé de malheur était tombé en panne sur le bas côté du chemin, une patte crevée, vous rendez-vous compte ? Pour couronner le tout, la blondinette n’avait rien pour réparer et dû attendre des heures qu’un réparateur de chevaux vienne la cueillir sur la route.

Le rendez-vous avec sa noiraude à l’auberge fut raté, et ce fut seule qu’elle termina à la hâte de s’apprêter au mariage. Fil enfila sa tenue, peu conventionnelle pour une demoiselle, qui se composait de braie et d’un pourpoint masculin d’un vert profond qui faisait ressortir son visage hâve et ses deux opalines azurées. Son méli-mélo de fil d’or fut ramené en catogan et un chapeau du même velours que sa tenue s’installa sur son chef achevant de lui donner une allure de très jeune homme faisant partie de la noblesse. Il fallait dire que sa silhouette dépourvue d’atours voluptueusement féminins se chargeait d’achever la confusion de n’importe quel œil.

Pour aller jusqu’au bout de la blague qu’elle voulait faire à sa Phé, Fildaïs se pencha sur son reflet et dessina habilement des fines moustaches avec un morceau de charbon. L’illusion pileuse était grossière mais réussit à faire sortir un large sourire des lèvres de la jeune fille qui se demandait quelle tête ferait Pherea en la voyant et surtout que penserait Khalia de cette farce à son mariage.

Une cape jetée sur ses épaules, son séant jeté sur le cheval et Fil avala les dernières distances en peu de temps, arrivant enfin au domaine, ‘fin juste avant qu’elle ne constate qu’elle s’était plantée d’entrée… Elle tourna un petit moment avant de suivre une autre personne qui par chance devait se rendre à la noce. La petite trouva quelqu’un à qui confier sa bête, elle trouva même l’entrée et même comble suprême de l’aubaine, trouva la gouvernante, ou tout du moins l’espéra, vu qu’elle lui avait confié sa cape et un sourire hâtif accompagné d’une présentation sommaire de sa personne qui se résuma par « Je suis Fil, merci ». Ce fut seulement après deux trois pas dans la salle qu’elle eut un doute et pria pour que ce ne fût pas la belle-mère de la mariée ou pire encore.

L’image de sa blanche grise, noiraude en robe pourpre dissipa tout questionnement sur le sujet et d’une manière peu franche se glissa derrière elle.


S’lut ma Phé ! Sourit en coin de la voir sursauter. Elle est déjà là, la mariée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andaine

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 15/11/2009
Localisation : Saumur en Anjou

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Sam 12 Déc 2009 - 12:20

Vitrolles... Le Sud du Royaume... Onze jours de cheval depuis leur départ de l'Anjou. Retenue en Touraine, je savais pertinemment que je n'aurais pu assister à la cérémonie du mariage de ma soeur Khalia, du fait de la distance. Pourtant je ne l'avais point oublié et dès mon retour à Saumur, accompagnée de mon brun, je m'en étais allée, priant le Très haut de ne point faire mauvaise rencontre et d'arriver à temps aux festivités qui devaient suivre la cérémonie religieuse.

Hernaut, toujours égal à lui-même s'était attardé sur les marchés des villes que nous avions traversées, prenant quelques notes, faisant commentaires, comparant les prix affichés avec ceux de notre belle ville. J'étais heureuse d'être à ses côtés, calme, reposée je le laissais faire, moi qui l'avait tant bridé alors qu'il avait tenu à m'escorter près de mes soeurs lors de ma dernière campagne. Chaque jour je l'aimais un peu plus, l'admirait davantage, son investissement à son nouveau poste de chancelier montrait ô combien tout ce qu'il entreprenait lui réussissait même si il émettait des doutes parfois, ce qui me touchait davantage, son côté humain, son besoin de rendre un travail méticuleux, à poser parfois des pavés dans la mare... Seule ombre au tableau, étais je vraiment digne de son amour ? Notre récente et trop longue séparation avait bien failli avoir raison de cet amour...

Chevauchant à bride abattue, chargés de maigres bagages, tous les deux en tenue de cavalier nous avions enfin fini par rejoindre le Sud du Royaume de France et avions décidé de passer la nuit dans une auberge non loin du domaine de la famille de Trevière. Un peu d'intimité près d'un bon feu de cheminée et d'un repas chaud nous permettrait de nous rapprocher davantage et de pourvoir à nos besoins primaires. En l'occurence un bon bain qui éviterait la fuite des invités à notre arrivée.

J'avais prévu une jolie tenue en ce grand jour. Je m'étais levée de bonne heure quittant mon aimé qui sommeillait encore à regret. Un dernier regard et une douce caresse sur sa joue, je me dirigeais vers la chaise où reposait ma belle vesture. Il faisait froid et mes pieds nus étaient glacés. J'enfilais ma camisole puis passais ma houppelande d'un bon vert profond, couleur de pin, et me chaussait de délicates ballerines assorties. Je ceinturais ma taille d'une fine cordelette et disciplinait mes longs cheveux blonds que je laissais détachés. Deux fines tresses ceinturant mon front.

Me retournant, je me dirigeais à nouveau vers ma couche et je déposais un léger baiser sur le front de mon aimé.


Hernaut... Hernaut mon doux... il faut se lever. As tu oublié que nous devions rejoindre ma soeur, son époux et tous leurs invités ?

Ma voix se fit plus douce encore et une lueur amusée se lisait dans mes prunelles argentées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saumur.niceboard.com/
Samuel
Patriache, Comte d'Astarac
Patriache, Comte d'Astarac
avatar

Messages : 4292
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 593
Localisation : Mimizan / Astarac
Humeur : du Sable et de l'Or

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Dim 13 Déc 2009 - 17:11

Un peu de solitude pour se retrouver après la cérémonie et les voilà de retour a l’Hôtel particulier des Trévière. Samuel appréciait de tenir dans ses bras son épouse…Mais en arrivant devant la porte, il fut le premier surprit de la voir prendre les devants puis, maline, inverser les rôles…Il ria doucement puis sorti de la voiture en lançant la jambe en avant comme une précieuse majesté... Après la boutade, il posa le pied au sol et se saisit de sa belle.

Sans prévenir ! Un bras sous les jambes et l’autre dans le dos et voilà qu’il porta la mariée telle une princesse.
Il entra en trombe en passant devant le pauvre Octave qui se grattait le cuir chevelu devant la scène. Le seigneur de Vitrolles d’habitude rigide, sérieux et combattant semblaient avoir fait tomber le masque…

Les époux arrivèrent ainsi dans la grande salle où déjà bien des invités étaient au petit soin de Mimi et son équipe… Samuel se mêla à eux puis avança ainsi jusqu’au bout de la salle.Il se retourna et leur fit, à tous, face…
Tout en gardant, sa douce Khaliama dans les bras, il s’exclama

Bienvenu a Tous dans l’humble demeure des Trévières. Je suis Samuel Alexandre et je vous présente la nouvelle Dame de Vitrolles que vous connaissez pour beaucoup.

Je l’amène ainsi car je l’ai trouvé sur le bord de la route toute a l’heure !!

Samuel rigola puis tout en déposant Khali repris son sérieux

Nos chers Invités…Mon Epouse Khaliama de Trévière !!!

Samuel se tourna vers sa mie et s’inclina avec malice dans le regard…

Il tapa deux fois dans ses mains et l’orchestre d’artistes employés pour l’occasion entonna une musique joyeuse, la Nota

Il avança en piste et tendit la main à madame de Trévière pour l’inviter dans la danse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khaliama
Matriarche, Comtesse d'Astarac
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 01/07/2009
Localisation : En guerre dans le DR Françoys
Humeur : Carpe diem

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Mar 15 Déc 2009 - 22:38

Elle le regardait de son air malicieux ... une révérence une fois le pied du seigneur à terre en refermant la portière. Ceci dit elle n'avait pas prévu un enlèvement leste de sa personne et c'est dans un cri de surprise qu'elle s'accrocha à ce qui se présentait... heureusement les épaules solides de son époux ! mais tout de même la normande ne savait plus où se mettre de traverser ainsi le perron ! Et les yeux hagards d'Octave la firent rirent dans le cou de son aimé tandis qu'elle le saluait d'un signe de main un sourcil rieur soulevé. Un genre ... désolée c'est pas ma faute !! promis ! juré heu non pas juré c'est mentir !... et je cracherais pas sur les chausses non plus !... ça laisse des traces !

Elle tourna tête enfin en voyant défilé le décor. Ho ! non il n'a pas osé le sacripant ! la mener ainsi dans ses bras.... je sais marcher pensa t elle en riant doucement...à peine eut elle fini de penser sa réplique qu'il assena un coup diaboliquement taquin lui aussi....


Citation :
Bienvenu a Tous dans l’humble demeure des Trévières. Je suis Samuel Alexandre et je vous présente la nouvelle Dame de Vitrolles que vous connaissez pour beaucoup.

Je l’amène ainsi car je l’ai trouvé sur le bord de la route toute a l’heure !!

Rouge, elle se sentait rouge de confusion en se mordillant la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire avec lui... Elle si discrète et bien là c'était râtée... et il sembla que cela ne suffisait pas car tandis qu'elle le regardait cramoisie de la tête au pied, il ajouta en la posant au sol...

Citation :
Nos chers Invités…Mon Epouse Khaliama de Trévière !!!

Et là tandis qu'elle avait les jambes qui se dérobait entre la fierté d'être son épouse, l'envie irrésistible de lui faire savoir sa vengeance femme taquine, sa discrétion naturelle un peu malmenée par les facéties maritales et les invités... Ben ma foi, Khaliama ne put s'empêcher de rire et le rejoindre en tentant de ne pas tomber d'émotion... une inspiration et une moue taquine lui disant qu'elle prendrait revanche. Elle pris la main de son époux avec un sourire éclatant, le coeur palpitant comme si elle renouvelait son serment devant l'écclésiastique pour ouvrir le bal dans les bras rassurants qu'elle venait à peine de quitter...

Quelques pas à ces côtés, voilà elle oubliait dans son regard bleu profond, que ma foi la nuit de noce ne serait pas pour tout de suite... un regard furtif et elle engagea différents visages connus et reconnus à les rejoindre sur la piste.

_________________
[En reconstruction]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pherea



Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   Lun 28 Déc 2009 - 18:53

S’lut ma Phé ! Elle est déjà là, la mariée ?

Sursaut et demi-tour.
Phe se retrouve en face d’une tête mi-connue, mi-risible ! La fée hésite un instant entre reculer d’un pas ou bien sauter au cou de son amie qu’elle avait finit par reconnaitre. Elle opte finalement pour une petite révérence accompagnée d’un :

Enchantée messire. La mariée dites-vous ? Il me semble que la voilà qui arrive.
Ajoutant plus bas : mais je serai vous, je m’intéresserai à une autre damoiselle que celle qui vient d’épouser son amoureux…

La Blanche finit par rire et serre la blonde moustachue dans ses bras, au risque de se noircir les joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grande reception dans les jardins de la Pioline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande reception dans les jardins de la Pioline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il volait des petites culottes dans les jardins...
» Bernieulles. Balade dans les jardins millénaires de son histoire - J-M. MOCQ
» La Sécurité des enfants dans vos jardins et appartement.Plantes toxiques.
» Campagne de saut à très grande hauteur dans le ciel landais
» Baignoire ou transat de bain dans grande baignoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Trévière :: Domaine Particulier de la Maison de Trévière :: Le parc :: Noces-
Sauter vers: