Famille de Trévière

Domaine de la Maison de Trévière
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un retour imprévisible, mais sous qu'elle forme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un retour imprévisible, mais sous qu'elle forme ?   Dim 13 Fév 2011 - 10:02

C'est d'un un petit matin brumeux que la vue me fut rendue.
J'ai beau tourner la tête dans tous les sens et je ne vois que des arbres.

Ou suis je ?
Je me leve avec cette étrange sensation de flotter dans les airs, mais trop préocupé de savoir ou je me trouve que pour m'arreter a ce petit détail.

J'avance a travers l'étendue d'arbres, ayant peu de souvenir de ce qui m'etais arrivé, juste une route la nuit... puis soudain le vide le plus complet, rien ne me revenais en tête après ces évenements.

Quand tout à coup je sortis de la végétation et me retrouvas devant une grande batisse, cette demeure ne m'etais pas inconnue mais je ne puis en croire les yeux, c'etait bien cette demeure, ce domaine ou j'avais passé quelques temps.

Réflechissant à cette situation et en me demandant comment cela pouvais etre possible de me retrouver ici même, alors que j'étais loin de ces lieux ?

J'avançait lentement vers la demeure, en prenant soin de me faire le plus discret possible afin de ne pas etre vu par quelqu'un.

Je longeais donc les murs bordés de fenetres, dans lequels se reflettais avec le levé de soleil, le parc tout entier, arborant de jolie couleur par ci dorée, par là d'un ton orangé, le spectacle offert par la nature, et la distribution de couleur refletté par les carreaux des fenetres en parfaite harmonie avec la luminosité naturel du soleil était d'une grandiose beautée, innégalable même par les plus grand artistes de notre monde.
Quand soudain je m'apperçus que quelques chose clochais dans ces reflets.
Je m'agitais donc devant les carreaux, mais aucun reflets n'apparaissais, pris de panique je me mis a sauter, à faire des pirouettes.

Non aucun reflets, comment cela se pouvait'il ?
Je déplaçait alors mes mains devant mes yeux, le souffle m'en fut couper.

Transparent ... Mes mains était presque transparente ...
Je plongeas alors mon regard vers mes jambes..., mes pieds..., et toute les partie de mon corps visible.
Partout, j'étais d'une étrange transparence légerement floutée, que m'arrivait 'il, ou plutot que m'est il arrivé?

Pris au dépourvu et d'une même maniere très curieux de cette situation je crus tout d'abord etre malade, mais qu'elle maladie pourrais rendre quelqu'un transparent?

Puis aussi cette sensation de légèretée, comme si au lieux de marché, je flottais juste au dessus de la surface du sol.

Non je ne suis pas malade, cela n'est point possible.
Je me mis donc à éliminer toute les possibilitées et expliquations possible les unes après les autres, et j'en arrivas donc aux faits .

Mort ... Je serais donc mort.
Un fantome, je suis devenu un fantome.

Dépité et completement perdu, je regardais autour de moi, et apperçut une demeure un peu plus loin dans le parc, une habitation que j'avais jamais reperée avant, je decidais donc de m'y rendre, n'ayant jamais entendu parler de cette demeure j'en conclut que celle ci devais etre inhabitée, et que elle me ferais une bonne cahette.
Je décidais donc de m'y rendre, en gardant ce reflexe de vivant de me faire le plus discret possible.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour imprévisible, mais sous qu'elle forme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lui m'aime, mais moi non.
» Cathédrale Notre-Dame de Paris
» varicelle
» Contrat, annexes, protocole et cie
» Règles après Lutényl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Trévière :: Domaine Particulier de la Maison de Trévière :: Allée du chateau-
Sauter vers: