Famille de Trévière

Domaine de la Maison de Trévière
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au Château de son Père.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cesare Farnese
De passage
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Au Château de son Père.   Jeu 5 Jan 2012 - 20:05

Sa sombre monture était arrêtée devant des grilles qui étaient vraisemblablement ouvertes donnant sur une grande allée qui menait au Château. Le Château de son père. Le cavalier se trouvait dans un état de dépaysement total. Les vastes plaines, les architectures très différentes, même la température était plus douce. Tout brisait avec la tradition savoyarde, et à vrai dire même romaine ou encore bourguignonne. Le morceau de parchemin miteux se trouvait déroulé entre ses doigts. Il le relut une dernière fois pour être sûr avant de s'engager en terrain privé.


Citation :
" Bonjour Seignieur Chesare,

J'avé promi que je vous diré toute chose bizarre qui se passé au chateau de Dame Silanie en échange des sous que vous donné pour mangé ma maman et moi. Et je tien ma parole car je suis un Homme moi maintenant! J'ai bien commencé mes cours d'icriture avec le monsieur que vous m'avé indiqué et je suis fort maintenant! Cé quand que vous m'apprené les pées?
Tout sa pour dire que la Dame Silanie elle est parti ojourd'ui, chez son pôpa de Trévière! J'ai pri bocou des risques pour savoir cette informassion. Il paré qu'elle va se marrié. Vous croié kon ora un Seignieur monsieur dans le château de Silanie, Seignieur Chézaré?
Voilà, c'est tout!

A biento et merci pour tout!"


Cesare sourit doucement. Son écriture était loin d'être parfaite, mais au moins, il était compréhensible désormais. Il releva la tête vers le Château. Trévière. D'après les habitants aux alentours, il était au bon endroit.
Pour ne pas que son arrivée paraisse telle une intrusion, il retira la capuche de son chef et mit pied à terre, avant d'entrer sur les propriétés de sa famille, son cheval à bout de bride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirabelle
Gens de Vitrolles
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : La Pioline
Humeur : Hop hop hop

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Ven 6 Jan 2012 - 9:34

son pied colla.... SON PIED COLLA !!!!
Mirabelle lanca son regard sur la pied qui couvrait le sol de l'entrée.
Ses yeux se plisserent. Son coeur se froissa...
Devant elle un suite de marque plus odorantes les une que les autres.
Des traces de bottes laissant derrieres elle un melange de boue, crotin et autres fumiers.
Parlant de cela... qui etait se fumier se dit elle.
Mais la politesse et les années d'experiences au service de samuel lui apprirent a garder les levres close et a ruminer en silence.
Elle se jura que si c'etait Octave il ne survivrait pas.
Elle remonta et suivit les traces jusqu'au chausse du malotru coupable
elle le tenait le saligaud.
Sont regard se leva bien plus haut qu'elle s'y attendait. Le jeune homme etait le nouvel ecuyer de sa grandeur.
Elle toute petite eu surement eu besoin de deglutir a cette instant.
Mais de rage elle l'assaisonna !!!


NON MAIS CA VA PAS DE ME FOUTRE TELLE MOUIZE EN TOUTE LA DEMEURE RUSTRE PERSONNAGE !!!!

FOUTEZ MOI LE CAMPS SUR LE CHAMPS ET QUE JE NE VOUS Y REPRENNES PAS


Hurlant la serpilliere au vent claquant dans les airs... Le regard fumant de colere... la petite jeune femme pour une fois s'exprima et la maison entiere ne pu le manquer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terchak
Meilleur Délire Rp
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Duché de Gascogne
Humeur :

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Ven 6 Jan 2012 - 10:49

Aaron venait de finir une ronde dans le château. Les effectifs tournaient régulièrement, cela était ainsi. Et il n’en était pas à ça première ronde mais là il en avait plein les bottes, comme on dit. D’autant plus qu’il avait mal dormi la nuit dernière.


Il fait toujours aussi froid... Et il va falloir apporter quelques un de ces chats aussi, foutu souris… Puis l’autre qui ce prend pour le Très Haut avec ses manières.. Me traiter de domestique.. Je lui mettrai bien mon épée en travers de la tête !!


Aaron rallait dans ça petite barbe de trois jours. Quand au même moment une femme lui hurla dessus, le surprenant par derrière.

« NON MAIS CA VA PAS DE ME FOUTRE TELLE MOUIZE EN TOUTE LA DEMEURE RUSTRE PERSONNAGE !!!!

FOUTEZ MOI LE CAMPS SUR LE CHAMPS ET QUE JE NE VOUS Y REPRENNE PAS »

Surpris par la fureur de cette femme qui était haute comme trois pommes, il fit malgré tout un pas en arrière. C’était bien la gouvernante, rouge comme une écrevisse.
Puis Aaron regarda ses pieds. En effet ses bottes étaient dans un état, à faire perdre les cheveux de cette dernière.
Sauf que là s’en était trop !



Halte-là … Sorcière ! Pas un pas de plus !


Lui rétorqua-t-il d’un air farouche, prêt à brandir sa lame.


Puis après un tout petit instant de réflexion, il ce dit.


"Là ce serait le moment de partir.."


Puis il tourna les talons pour s’en aller de toute hâte. En chemin il croisa un garde qui l’averti de l’arrivée d’un autre voyageur.
Marchant d’un pas rapide vers les grilles du château, il ne pu s’empêcher d’attiser sa haine passagère en repensent à la scène qui venait d’avoir lieu.


Mon séjour ici commence mal mais je ne me laisserai pas marcher sur les pieds par qui que ce soit !
Si j’avais mon mot à dire, ils m’entendraient ces salygauds !



Il finit par croiser un homme tenant son cheval par la bride. Puis dit.


Qui êtes vous ?! Et que faite-vous là ?! … Parlez manant ! Et je vous éviterais peut-être les cachots ! …

Alors comme ça on entre chez sa Grandeur. Et sans autorisation ?! Vous êtes dans le domaine d’un puissant seigneur ! Présentez vous et dit moi quel est l’objet de vostre intrusion, avant que ce ne soit moi qui vous tire les vers du nez !


Ne laissant pas le voyageur s’exprimer, il continua :


Vous ne voulez rien dire ?.. Très bien ! Mes gardes et moi seront content d’avoir une distraction dans ce genre ! Je me ferais un plaisir de vous saigner comme un porc. Car tel est la réponse que je fais à tout être qui serait en violation du domaine de sa Grandeur !

Deux gardes armés jusqu’aux dents avancèrent l’arme à la main pour « accompagner » cet homme jusqu’à la grande porte en bois massif du château.

« Puis tout les quatres s’en allèrent bars dessus, bras dessous, vers de nouvelles promesses de vie, de joie et de bonheur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare Farnese
De passage
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Ven 6 Jan 2012 - 11:23

« Puis tout les quatres s’en allèrent bars dessus, bras dessous, vers de nouvelles promesses de vie, de joie et de bonheur. »

C'est tout du moins comme ça qu'Aaron l'avait envisagé. Néanmoins, voyant l'arrivée de deux gardes â son insu, Cesare n'abandonna pas ses réflèxes et dégaina immédiatement son épée dont la pointe menaçait de transpercer leurs armures.

Halte là. La grille était ouverte et je n'ai vu aucune cloche. Je sais que je n'ai pas prévenu de ma visite mais je ne viens pas en ennemi.

Le jeune Romain ayant alors attisé leur attention, en profita pour ranger son épée et continuer.

Je m'appelle Cesare Farnese, Seigneur de None, Vassal d'un proche de ton Seigneur, et ami de Dame Silanie. Je souhaiterai m'entretenir avec le Comte Samuel de Trévière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terchak
Meilleur Délire Rp
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Duché de Gascogne
Humeur :

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Ven 6 Jan 2012 - 14:26

Il est vrai qu’il n’y a pas encore de cloche et les gardes à la grille doivent être surement en-train-de dormir.

Voyant l’homme ranger son épée dans son fourreau. Aaron et les deux soldats baissèrent leurs gardes, à leurs tours.

« Je m'appelle Cesare Farnese, Seigneur de None, Vassal d'un proche de ton Seigneur, et ami de Dame Silanie. Je souhaiterai m'entretenir avec le Comte Samuel de Trévière. »

Dit-il

Aaron tempera un instant, il avait eu besoin de ce défouler un peu.
Puis peu à peu le calme revint au bout de quelques instants.


Je vais faire part à sa Grandeur, que vous êtes arrivé, messire. Veuillez entrer avec moi. Les valets viendront s’occuper de vous en attendent. Vostre beau cheval, sera entretenu au haras du domaine et une dernière chose. Permettez-moi de vous emprunter vostre ou vos dagues, messire, .. question de sécurité. Elle sera déposée à l’armurerie et vous sera restituée dès vostre départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare Farnese
De passage
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Sam 7 Jan 2012 - 0:31

Je ne possède que cette épée. Veillez à y faire attention. Elle a été forgée à Rome. J'y tiens.

Cesare détacha son ceinturon auquel était accroché son fourreau et le tendit au jeune écuyer, sans doute aussi jeune que lui-même. Il se prépara alors psychologiquement à rencontrer son père, tout en suivant Aaron...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion21
Maison de Trévière
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Dim 8 Jan 2012 - 20:38

La blonde marchait tranquillement dans les couloirs un livre à la main, évitant les meubles inconsciemment profondément plongée dans sa lecture. Quand soudain elle rentra brutalement dans quelque chose, son livre volant en même temps quelle, elle se releva faisant face à ... une Mirabelle excédée qui continua son chemin sans plus de manière ronchonnant toujours sur un "saligaud" qui salissait son couloir. Elle se releva et essuya l'une de ses sempiternelle robe noire dont elle s'était affublée le matin même.

Le noir prend décidément trop la poussière.

Elle soupira, ramassa son livre et repris son chemin avant que des bruits de pas la perturbent à nouveau. Elle écouta et regarda discrètement, non ce n'était pas écouter aux portes. Voyant l'écuyer de son cousin, elle descendit regardant l'invité, qui était-il ? Elle fit claqué ses escarpins sur les pavés de l'allée afin de capter toute leur attention. Une fois chose faite, son sourire illuminant son visage, elle s'approche d'avantage du groupe regardant l'inconnu.

Bien le bon jour.

Marion enchantée, cousine du maitre des lieux.

Elle fit un léger signe de tête à Araon, avant de se tourner à nouveau vers l'inconnu.

A qui ai je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terchak
Meilleur Délire Rp
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Duché de Gascogne
Humeur :

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Lun 9 Jan 2012 - 21:26

Voyant Messire de None tendre son épée vers lui, Aaron répondit:

Vous pouvez garder vostre épée messire. Je ne prend que les dagues ou tout autres objets petits et coupent..

" Un bruit de claquement ce fit entendre derrière eux. Une femme aux cheveux blond s'approcha d'eux, ce présenta au messire, tout en faisant un signe de tête à Aaron. "

Aaron demanda aux deux gardes de retourné à leurs poste.

Puis la femme aux cheveux blonds posa une question au messire.

Aaron resta également.. il n'avait toujours pas confiance en ce seigneur et ne laisserai pas celui-ci tout seul sans escorte.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare Farnese
De passage
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Lun 9 Jan 2012 - 22:16

Cesare acquiésca alors à Aaron le remerciant de lui permettre de conserver son épée dont il n'aimait pas se détacher. Il songea alors qu'avec l'armurerie qu'il avait chez lui, il était sans doute imprudent de faire un si long voyage sans une dague ou autre poignard oriental caché sous sa cape. Ce simple épisode lui servirait ainsi de leçon.
Alors qu'il s'apprêtait à être conduit dans la demeure des Trévières, laissant la bride de son cheval à l'un des gardes, c'est un grand sourire qui vint à sa rencontre. Cette fois, la politesse était de rigueur et au vu de sa place au sein de la famille, cela n'était guère étonnant.
Le jeune Romain inclina la tête et se présenta alors:

Je suis Cesare Farnese, Seigneur de None, vassal de Sa Grâce Charles-Marie de Talleyrand. Je viens voir, si je ne me trompe, Sa Grâce Samuel de Trévière, son cousin. Serait-il disponible gente Dame pour un jeune Seigneur qui vient de loin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion21
Maison de Trévière
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   Mar 10 Jan 2012 - 21:57

La blonde écouta, c’était donc lui le fameux « Cesare », même si cela était impoli, elle le dévisagea et le regarda de haut en bas. Elle n’avait rien à redire, si si c’est vrai, pour une fois elle n’avait pas trouvé une seule chose susceptible d’être critiqué. Quelle se faisait vieille décidément. Elle secoua la tête réalisant quelle n’arrêtait pas de le fixer, et détourna le regard, afin qu’il ne prenne pas mal sa contemplation. Lui accordant un nouveau sourire.

Ravie de faire votre connaissance Seigneur Cesare.
J’espère que vous avez fait bon voyage.


Elle inclina la tête, dites donc c’est quelle se faisait civiliser la blonde. Elle écouta sa requête, voir le Cousin Sam ? Cela devait être dans ses cordes. Elle hocha la tête en signe de compréhension. Elle regarda l’écuyer.

Merci bien mon cher, je prends la relève, je suis persuadé qu’il ne ferra aucun mal à personne.

Elle le jurait, c’était l’intuition féminine. Enfin presque. Se tournant à nouveau vers Cesare, et son sourire s'élargie encore.

Et bien mon Seigneur, veuillez bien me suivre jusqu’au salon.

Accordant le geste à la parole, elle lui fit un signe de tête en direction du couloir. Relevant ses jupons, elle le guida à travers les couloirs du domaine jusqu'au salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Château de son Père.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Château de son Père.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chalet du père Noël
» petite lettre au père noël
» Fécamp - Château des Hogues
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» Le secrétariat du Père Noël est ouvert !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Trévière :: Domaine Particulier de la Maison de Trévière :: Allée du chateau-
Sauter vers: