Famille de Trévière

Domaine de la Maison de Trévière
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [extrait] Concernant le prestige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel
Patriache, Comte d'Astarac
Patriache, Comte d'Astarac
avatar

Messages : 4292
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 593
Localisation : Mimizan / Astarac
Humeur : du Sable et de l'Or

MessageSujet: [extrait] Concernant le prestige   Dim 19 Juil 2009 - 0:18

9/4/08

Citation :
Les Comtes et Ducs ont maintenant sur leur bureau l'ensemble des "sondages" effectués afin d'évaluer l'assentiment de leur population

Je rappelle à toutes fins utiles qu'il est interdit d'inciter les joueurs à voter favorablement ou défavorablement aux sondages.

28/3/08

Citation :
Le prestige des Provinces


Notes préliminaires :

- Je rappelle que comme l'absolue totalité des règles des Royaumes Renaissants, cette règle est protégée par les lois sur la propriété intellectuelle.
- Ce code sera activé à partir du 24/03/08, sous réserve que tous les éléments importants aient pu être traduits. [Activé]
- Je viens de m'apercevoir qu'une chose n'a pas encore été activée : les dépenses de PE pour les mandats, chaque semaine. Ca serait fait dès le [bientôt]. L'option permettant aux maires élus et aux commissaires au commerce de supprimer des mandats sera également disponible.

I. Notion de Prestige

Chaque Comté possède un niveau de prestige symbolisant la réputation dont il jouit vis-à-vis de ses voisins et en Europe de façon générale. Un bon niveau de prestige augmente l'efficacité des armées et de la bureaucratie. Chaque Comte ou Duc est jugé par l'Histoire suivant le niveau de prestige auquel il a emmené sa province.

Le prestige est calculé avec deux chiffres après la virgule (cette précision n'est visibles que par les Comtes et Ducs en exercice) entre 0,00 et 5,50. Il est rendu public sous forme d'étoiles (dont le nombre correspond à la partie entière du prestige) :

***** : Comté admirable, connu dans toute l'Europe comme un lieu de puissance et de prospérité. On ne prononce son nom qu'avec admiration ou crainte. Les habitant de cette province sont extrèmement fiers d'eux-mêmes et savent que tout leur est possible
**** : Comté glorieux, fier et puissant. Il étend son influence sur ses voisins, possède une économie florissante et le montre.
*** : Comté valeureux. L'économie est saine, l'administration bien gérée, les rues propres. Les gens sentent bon.
** : Comté valeureux (mais mais doit faire ses preuves à l'examen), bien géré mais sans excès. A parfois un peu de mal en fin de semaine, mais se débrouille.
* : Comté en difficulté. Son économie tire la langue - il évite donc d'avoir trop de prétentions. L'administration a parfois du mal à suivre.
0 : Le terme de "Comté" ou de "Duché" est employé un peu abusivement car il ne s'agit que d'un assemblage de pauvres villages qui se méprisent mutuellement. Personne ne gère rien et renvoie la responsabilité vers d'autres. Il serait temps de demander à Attali de proposer un rapport pour redresser la barre, afin de fournir un peu de petit combustible pour le chauffage.

II. Acquisition et perte de prestige

En règle générale, et sauf exception mentionnées ci-après, le prestige s'acquiert dans le cadre de "jeux à somme nulle", ce qui signifie que si votre Comté acquiert du prestige, alors il le prend à un ou plusieurs autres Comtés.

Par défaut, un Comté possède un prestige de 2,50.

Le prestige s'aquiert principalement par l'étalage et l'utilisation de richesses de toute sorte. Les victoires militaires et diplomatiques, l'assentiment de la population à la politique menée et la présence de nobles entre également en jeu.

D'autres modes d'acquisition du prestige sont prévus.

L'ensemble de toutes les actions détaillées ici, et sauf exception précisée, fournissent une certaine quantité de prestige valable pendant 60 jours.

A. Les fêtes

Les Comtes et Ducs ont la possibilité, dans le cadre de fêtes régulières, de gaspiller un certain nombre de ressources et d'écus en pure perte. La manificience de ces dépenses somptuaire témoigne aux yeux du monde de la grandeur de la province.

Tous les 10 jours, est calculé l'ensemble des dépenses engagées par chaque Comté dans le cadre des fêtes. Pour cela, on prend en compte la valeur des marchandises et victuailles mises en jeu, au cours moyen mondial. Les écus engagés sont également pris en compte, multiplié par un coefficient. Ce coefficient est de 1,5.
Ainsi, une fête avec deux miches de pain, côtées à 6 écus l'unité, et avec 14 écus, constitue une une fête de 14x1,5 + 6 + 6 = 33 écus.

Tous les dix jours, est donc effectué un classement des Comtés ayant le plus dépensé par habitant. Le Comté ayant ainsi dépensé la plus grande valeur gagne une quantité de prestige égale à +1,00. Le Comté ayant dépensé la plus faible valeur gagne une quantité de prestige égale à -1,00. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de leur valeur dépensée, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrèmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Ainsi, si on imagine qu'il n'existe que cinq Comtés de même population A B C D et E dans le monde, ayant dépensé respectivement 800, 40, 20, 10 et 0 écus, alors les bonus en prestige sont attribués ainsi :

A : + 1,00
B : + 0,50
C : + 0,00
D : - 0,50
E : - 1,00

En cas d'égalité dans les sommes dépensées, avantage est donné au Comté le moins prestigieux, puis, si l'égalité persiste, au Comté le plus récemment créé.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution.

B. Assentiment de la population

Des sondages sont effectués auprès d'échantillon de la population afin de tester leur assentiment à la politique du Comté, dans des domaines comme l'économie, la sécurité, la défense, etc.

Tous les 12 jours, un classement est effectué, de la même façon qu'en A. Le Comté ayant les meilleures réponses gagne un quantité de prestige égal à +0,50 ; celui qui a les moins bonnes réponses -0,50. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de la réponse des habitants, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrèmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Les questions et les taux de réponses sont fournis au comte, qui dispose ainsi d'indicateurs de confiance dans différents domaines.

Les Comtes n'ont pas le choix de la question posée pour chaque période, qui est tirée au sort et qui est la même dans tout le monde. Les sondages consistent, pour l'instant, à demander son avis au personnage concernant les assertions suivantes :
- La politique économique et fiscale menée par votre Comté/Duché est bonne.
- La politique de sécurité et de justice menée par votre Comté/Duché est bonne.
- La politique de diplomatie et la défense de votre Comté/Duché est bonne.
- Vous vous sentez bien intégré à votre Comté/Duché.
- Vous estimez que les représentants de votre Comté/Duché vous tiennent au courant de la situation dans la province, et dans les provinces voisines.

Ces questions sont posées équiprobablement, à l'exception de la première, qui a un probabilité d'apparition double.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution.

C. Points de cour

Tous les 30 jours, on compte l'ensemble des points de cour acquis par les habitants de chaque Comté. Le Comté ayant ainsi acquis le plus grand nombre de points de cour par habitant gagne une quantité de prestige égale à +1,00, alors que le Comté ayant acquis le plus faible nombre de points de cour en perd autant. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de etc etc.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution.

D. Evénements du jeu

Un certain nombre d'événements de jeu modifient le prestige des Comtés. Les bonus sont saisis manuellement par moi-même, et il faut donc me prévenir par courrier IG ou par MP sur le forum français, en écrivant exclusivement en anglais ou français. Seuls les porte-parole des Comtés sont autorisés à me soumettre des requêtes de bonus, en exprimant clairement leur demande et en donnant un titre clair et explicite à leur message.

La liste d'événements est donnée ci-dessous à titre d'information. Elle n'est pas exaustive ni précise. De façon général, c'est l'administrateur qui détermine le montant des bonus/malus, ainsi que la définition précise des références

Ici, il y a des subtilités, donc je mets des lettres à chaque paragraphe. Les paragraphes au-delà du a) peuvent être sautés par ceux qui ne sont pas en responsabilité des armées.

a) Enoncés des événements

- Une victoire militaire stratégique rapporte un bonus de +1,50 au vainqueur. Le perdant perd 1,50.
- Une victoire militaire tactique rapporte un bonus de +0,50 au vainqueur. Le perdant perd 0,50.
- Une initiative diplomatique remarquée rapport jusqu'à jusqu'à +0,50.

b) Premier principe

De façon générale, l'attribution de bonus et de malus, dans l'étude d'un événement ou d'un groupe d'événement, ne dépend que de l'état initial et de l'état final considérés. A même état initial et même état final doivent correspondre un même bonus.

Corrolaire : Le retour à une situation militaire précédente doit entrainer un retour aux bonus/malus précédents.

c) Cas où le vainqueur n'est pas un Comté

Dans le cas où le vainqueur d'un affrontement est une armée non-liée à un Comté, le bonus positif ne s'applique à personne alors que le malus s'applique bien au perdant.

Exemple : Si la Provence finance des armées franches qui parviennent à s'emparer d'une ville du Languedoc sans combattre, et qu'on considère qu'il s'agit là d'une défaite stratégie pour ce dernier, alors le Languedoc perdra 1,50 de prestige, mais la Provence ne gagnera rien.

d) Cas où le perdant n'est pas un Comté

Dans le respect de la règle c), dans le cas où la défaite est subie par une armée non-liée à un Comté, aucun bonus ou malus n'est appliqué, sauf si on peut déterminer de façon externe, et plus ou moins clairement que l'armée défaite tentait d'agir en sous-main pour le compte d'un Comté. Dans ce cas, bonus (pour le vainqueur) et malus (pour le Comté caché derrière l'armée défaite) s'appliquent, avec un coefficient variant de 0 à 1 suivant la pertinence et la clarté des éléments attestant la manoeuvre du Comté défait. Afin d'établir ces faits, le porte-parole du Comté prétendant au bonus peut faire usage d'absolument tous les moyens.

Exemple : La Provence finance des armées franches afin de destabiliser le Languedoc. Si ces armées sont vaincues et qu'on considère qu'il s'agit là d'une victoire tactique, alors il est possible au porte-parole du Languedoc de prétendre à un bonus maximal de 0,50 (et ainsi d'infliger un malus maximal de 0,50 à la Provence). Une décision d'arbitragre de l'administrateur peut, par exemple conclure à un bonus de 0,25 pour le Languedoc et à un malus de 0,25 pour la Provence.

e) Priorité des règles

Il est a noter que la règle c) s'applique avec une importance plus grande que les règles d) et e)

Exemple : Reprenons l'hypothèse où la Provence finance des armées franches qui parviennent à s'emparer d'une ville du Languedoc sans combattre, entrainant donc un malus de 1,50 pour le Languedoc, sans contrepartie positive. Si, après cette prise, une armée Provençale prend sans combat la ville franche conquise par l'armée neutre, alors, par respect de la règle c), la Provence gagnera 1,50 et le Languedoc ne perdra rien de plus.
En effet, la situation initiale et la situation finale sont les mêmes que dans le cas où la Provence aurait pris la ville au Languedoc avec ses propres armées, sans passer par des armées tierces.

f) Les morts, les blessés, les bris d'armes, ainsi que l'effroi causé par la défaite au combat des uns ou des autres sont pris en compte lors de la détermination des situations.

g) Explication sur les évéments diplomatique.

Exemple : La tenue d'une "conférence de paix" en Touraine dans le cadre d'une guerre entre le Domaine Royal et la Bretagne peut rapporter jusqu'à +0,50 à la Touraine.

Note : L'attribution d'un tel bonus entraine en contrepartie un malus de -0,50 attribué à la totalité des autres Comtés d'Europe. Ce malus est équitablement réparti. En cas d'égalité pour l'attribution des centièmes de points résiduels, pénalité est donné aux Comtés les plus prestigieux, puis, si l'égalité persiste, aux Comtés les plus anciennement créés.

h) Ces bonus (ou malus) sont valables 60 jours à compter de leur attribution.

E. Evénements de jeu négatifs automatiques

Ces événements sont les seuls (si ont excepte certains cas particulier de D.) à ne pas avoir de contrepartie positive.

Capitale occupée par une armée étrangère : -2,00 pendant toute la durée de l'occupation + 60 jours à partir du retrait de l'armée (non cumulable : si une deuxième prise a lieu, la première prise n'entraine plus de malus)
Révolte dans un village : -0,20 pendant 30 jours (cumulable)
Révolte dans la capitale : -1,00 pendant 30 jours (non cumulable)
Cessation de paiement : -10,00 pendant 60 jours

III. Influence du prestige

D'autres types d'influences du prestige sur la conduite du Comté seront périodiquement ajoutés.

A. Influence sur les armées

Les armées reconnues par le Comté ont un bonus/malus (lors de la détermination du rapport de forces) selon le prestige de la province.

0 : -20%
* : Aucun modificateur
** : +20%
*** : +40%
**** : +70%
***** : +100%

B. Influence sur l'administration

Le nombre de PE-Institutions consommés par heure dépend du prestige du Comté.

0 : Deux PE toutes les heures => 48 PE/j
* : Un PE et demi toutes les heures => 36 PE/j
** : Un PE toutes les heures => 24 PE/j
*** : Un PE toutes les deux heures => 12 PE/j
**** : Un PE toutes les deux heures (sauf à 4h et 6h) => 10 PE/j
***** : Aucun PE n'est consommé => 0 PE/j

28/3/08

Citation :
Tout a été activé (sauf le malus dû aux révoltes) ! Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel
Patriache, Comte d'Astarac
Patriache, Comte d'Astarac
avatar

Messages : 4292
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 593
Localisation : Mimizan / Astarac
Humeur : du Sable et de l'Or

MessageSujet: Re: [extrait] Concernant le prestige   Dim 19 Juil 2009 - 0:18

Concernant les événements


Citation :
MessagePosté le: 25 Avr 2008 14:02 Sujet du message: Prestiges apportés par des événements de jeu : précisions Répondre en citant
1°/ Pour les demandes de prestige entraînées par des événements de jeu IG, qu'ils soient poisitifs ou négatifs, je demande aux porte-parole ou aux Ducs et Comtes (nouveau) de m'envoyer les dossiers par mail uniquement, à :

prestige@celsius-online.com

Merci de bien préciser : Votre pseudo dans le jeu et votre rôle, et de décrire précisément votre demande, avec tous les détails possibles (armées, forces en présences, nombre de soldats, dates etc etc). Les schémas et cartes sont les bienvenus si vous en avez sous la main Very Happy

-> Tout dossier incomplet, ou émanant d'une personne non-habilitée, ne sera pas traité.
-> S'il y a des détails à ne pas divulguer, merci de le dire expressément.
-> Tout porte-parole, Comte ou Duc, peut s'exprimer sur tous les sujets. Notamment, il est possible, et même souhaitable, que les Duchés sachant qu'un dossier sera déposé par un tiers qui leur sera défavorable, déposent eux-même un dossier pour se défendre !
-> L'adresse prestige@celsius-online.com servira uniquement à recevoir des dossiers. Il n'y aura aucune réponse (j'annoncerai sans doute les modifications effectives dans la section "Annonces", mais je ne signalerai pas les dossiers non-OK)

2°/ Il y a quelques incompréhensions sur les événements entraînant une hausse de prestige.

Quelques affaires dont on m'a parlé dans les deux semaines écoulées :

- Que la Champagne ait gagné la coupe de soule : Pas de prestige pour ce type d'événements. On pourrait y réfléchir pour l'avenir, à la condition expresse de s'interroger sur l'encadrement, et de rendre cet événement totalement mondial (y compris la Buglarie, l'Angleterre, etc)
- Le Worcester et le Chester ont signé un accord judiciaire : Bien entendu, aucun prestige. Par "initiative diplomatique remarquée", on veut dire : initiative diplomatique entraînant par-elle même un rayonnement plus grand de la province. Quand la France tient une conférence de pays sur le Vietnam à Paris, en 1968, c'est une "initative diplomatique remarquée".
- Une coalition de Comtés remporte une victoire à Genève : Oui. Les Comtés impliqués, ainsi que la Suisse, doivent m'envoyer un dossier (Si la Suisse ne le fait pas, elle s'expose à ce que son point de vue ne soit pas écouté, ce qui serait dommage). Il s'agit de tout évidence d'une petite victoire, puisque la ville n'est pas tombée
- Défaite des armées bretonnes devant Laval (avant la prise de Laval) : Oui. Mais 1°/ il s'agit de toute évidence d'une petite défaite 2°/ Il faut attendre la fin de la séquence guerrière pour déterminer la réalité de la défaite (sachant qu'une victoire bretonne entrainerait une négation claire de ce malus) ainsi que sa portée réelle.
- Victoire des armées bretonnes à Laval. Là encore, il faut attendre la fin de la séquence guerrière pour apprécier la réalité et la portée de la victoire. Si Laval est tenue, il s'agit clairement d'une victoire importante. Si la ville n'est pas tenue, sa prise pendant quelques jours reste incontestablement une victoire.
- Que le Chambellan et le Comte du Maine se querellent n'a pas d'impact sur le prestige de l'Anjou.

Comme je l'avais dit, l'appréciation de ces événements doit entrainer la constitution d'une certaine "jurisprudence", ce qui fait que ça met un peu de temps au début. Plus les dossiers seront clairs et précis, plus ça ira vite.

En tout cas, il faut comprendre le concept (nouveau) de "séquence gurrière" un peu dans le même sens qu'une "action" au foot ou qu'une "phrase d'arme" en escrime. En l'occurence, s'il se produit une pause dans les combats et que, de toute évidence, ceux qui ont subit une défaite (Maine, Suisse) refusent d'attaquer, alors la modification de bonus sera effective.

Je pense qu'à l'avenir on pourra considérer que la semaine est l'unité de temps optimale pour déterminer le prestige, si les dossiers fournis sont OK.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Levan
Site Admin


Citation :
Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 707


MessagePosté le: 06 Mai 2008 11:01 Sujet du message: Répondre en citant
Félicitation à la Bretagne, qui est le premier Duché a remporter un bonus pour événement de jeu !
Pour le reste, je reçois un peu n'importe quoi sur l'adresse mail prestige@celsius-online.com

1°/ Conflit Bretagne-DR

Aucun des protagoniste ne m'a envoyé de dosser sur l'adresse mail. Mais la situation est très claire : il s'agit pour moi d'une victoire stratégique claire et nette de la Bretagne, d'où un +1 en prestige.
Par ailleurs, je considère que le malus correspondant de -1 en prestige doit s'appliquer à chaque province du Domaine Royal.

Notes :
- Ces bonus et malus sont valables, en accord avec la règle, 60 jours à compter d'aujourd'hui
- La Bretagne dépasse les 5,50 en prestige : le prestige au-delà de 5,5 n'est cependant pas perdu. Le prestige est égal à 2,50 + les différents bonus/malus, plafonné à 5,49 (et avec un plancher à 0).
Il ne parait pas absurde d'envisager d'augmenter cette limite.
- Les événements de prestige sont d'ores et déjà visibles par les Ducs et Comtes. Les prestiges totaux seront mis à jour cette nuit.

2°/ Affaire de Genève

C'est la confusion la plus totale.
Voilà les mails que j'ai reçus :
- Mail d'un "simple soldat" : ce n'est pas inintéressant du tout, mais c'est irrecevable
- 1er mail de la chancelière de Suisse : La défense n'est pas inintéressante, mais est très très imprécise
- Mail du porte-parole de la Lorraine : Aucune info précise. On ne sait pas qui a attaqué, ni quand, ni avec qui, ni quel a été le résultat. On parle des finances de la Lorraine, des festivités après les élections... Ce n'est pas inintéressant, mais ça n'apporte aucun élément précis
- 2è mail de la chancelière de Suisse : Défense intéressante, plus précise que la première (mais pas encore assez). On y souligne qu'aucune ville n'est tombée, et que les assauts sur la ville n'étaient en réalité que des révoltes
- Mail du Duc de Touraine demandant où en est le dossier -> Je n'ai pas reçu de dossier

3°/ Demandes rejetées

- La "fête des 3 ans du BA" (posts sur la gargotte) n'entraine aucune augmentation du prestige du BA, car elle n'entraine en rien une augmentation du rayonnement de la province. Par ailleurs, on peut se demander s'il est tenable de soutenir que le BA n'existe que depuis 3 ans, mais c'est une autre histoire
- Un traité d'alliance entre la Bourgogne et la Franche-Comté n'augmente en rien le rayonnement de ces provinces, et n'entraine donc pas de hausse de prestige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[extrait] Concernant le prestige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CITRO PLUS:extrait de pépins de pamplemousse
» Extrait d'un livre
» Extrait de Maktub de Paulo Coelho
» Obtenir un extrait k-bis, kesako?
» Gavroche, extrait des Misérables de Victor Hugo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Trévière :: Domaine Particulier de la Maison de Trévière :: Section Comtale :: Gestion-
Sauter vers: